Statistiques et gouvernementalité

Le prochain séminaire organisé par le projet AGLOS aura lieu le 25 novembre 2016 :

Pourquoi faut-il penser la statistique contemporaine dans la perspective d’une gouvernementalité ?

par Thomas Berns

Professeur de philosophie politique à l’Université Libre de Bruxelles

La gouvernementalité algorithmique, telle que décrite par Antoinette Rouvroy et Thomas Berns, analyse les changements dans les pratiques statistiques en tant qu’elles produisent un changement radical dans la nature de la normativité ? Il s’agit plus précisément de se demander en quoi on assiste au passage d’une normativité de type juridique à une normativité de type statistique ? Nous montrerons plus globalement en quoi une telle approche se justifie dans son projet d’analyser l’évolution des pratiques statistiques depuis leurs conséquences politiques ?

discussion par

Sophie Dabo

Fanny Malègue

Professeure de mathématiques appliquées à l’Université Lille 3 – laboratoire LEM CNRS 9221 et INRIA-MODAL Doctorante contractuelle en histoire à l’EHESS (CENA/Mondes Américains) et à l’INED (unité Histoire et population)

Vendredi 25 novembre 2016 de 9h30 à 12h30, salle 002 de la MESHS

2 Rue des Canonniers, 59000 Lille – Proximité immédiate des gares SNCF. Métro « Lille Flandres » ou « Lille Europe ».

Cette séance de séminaire sera suivie, de 14h00 à 16h30, d’une réunion des participants au projet AGLOS (présentation des objectifs du projet et perspectives de travail pour les mois à venir) ouverte au public de la matinée.


Télécharger l’annonce au format PDF


Rencontre organisée avec le soutien de : l’Université de Lille & du CNRS (PEPS 2016), de la MESHS (projet émergent 2016-2017) et du Laboratoire Paul Painlevé


Auteur : Émilien Ruiz

Maître de conférences à l'Université de Lille 3 | En savoir plus...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *