Histoires de quantifications : séance de rattrapage !

Le 20 novembre dernier (i.e. hier…) se tenait la journée « Histoires de quantifications » dans le cadre du projet AGLOS.

La légendaire efficacité du formidable pôle production de la DUNE de l’université de Lille 3 ayant encore frappé, les enregistrements des interventions sont déjà en ligne sur la webtv de l’université.

Nous avons fait le choix de ne filmer que les interventions : cette séance de « rattrapage » ne permet donc qu’en partie de prendre la mesure des riches échanges auxquels cette journée à donné lieu. La prochaine fois, il faudra venir… 😉 Et d’ici là, bon visionnage ! Continuer la lecture de « Histoires de quantifications : séance de rattrapage ! »

Étudier la représentation du passé en ligne : le projet Euchronie par @HistorieNumeriQ

Ce vendredi 21 octobre, avait lieu le séminaire « Histoire et humanités numériques » du projet AGLOS. L’un de nos objectifs étant de construire une bibliographie collaborative concernant les statistiques et pratiques de quantification, nous avons invité Franziska Heimburger et Sébastien Poublanc à nous présenter deux projets collectifs.

Après celle de Franziska dès lundi, l’intervention de Sébastien est en ligne depuis hier sur la WebTV de Lille 3. L’historien, ingénieur de recherche contractuel à l’université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, coordinateur du projet Euchronie avec Rémy Besson, présente les outils et méthodes de ce projet amorcé en 2014/2015.

La bibliographie de l’International Society of First World War Studies par @FHeimburger

Ce vendredi 21 octobre, avait lieu le séminaire « Histoire et humanités numériques » du projet AGLOS. L’un de nos objectifs étant de construire une bibliographie collaborative concernant les statistiques et pratiques de quantification, nous avons invité Franziska Heimburger et Sébastien Poublanc à nous présenter deux projets collectifs.

L’intervention de Franziska est déjà en ligne sur la WebTV de Lille 3. L’historienne, maîtresse de conférences à l’université Paris-Sorbonne, cheville ouvrière de la bibliographie collaborative de l’International Society of First World War Studies y présente le fonctionnement et les évolutions récentes de ce projet lancé en 2011/2012.