#Hist2Quanti : séance de rattrapage !

Le 20 novembre dernier (i.e. hier…) se tenait la journée « Histoires de quantifications » dans le cadre du projet AGLOS.

La légendaire efficacité du formidable pôle production de la DUNE de l’université de Lille 3 ayant encore frappé, les enregistrements des interventions sont déjà en ligne sur la webtv de l’université.

Nous avons fait le choix de ne filmer que les interventions : cette séance de « rattrapage » ne permet donc qu’en partie de prendre la mesure des riches échanges auxquels cette journée à donné lieu. La prochaine fois, il faudra venir… 😉 Et d’ici là, bon visionnage !

Statistiques policières, judiciaires et pénitentiaires

Session présidée par
Fabrice Cahen (INED & Esopp)

Une histoire sociale de la Statistique pénitentiaire (1852-1939) par Elsa Génard (Centre d’histoire du XIXe siècle, Université Panthéon-Sorbonne) et Melchior Simioni (GEMASS, Université Paris-Sorbonne)

L’argument statistique comme outil de légitimation dans la lutte contre la récidive en Belgique entre 1870 et 1930 par Julie Louette (Université catholique de Louvain)

Outils de contrôle, de gestion et de légitimation : éléments de réflexions autour des statistiques policières belges contemporaines par Jonas Campion (IRHiS, Université de Lille)

Statistiques coloniales

Session présidée par
Andrea Bréard (EST, Université Paris Sud)

« Il est indispensable que nous ayons sous les yeux un tableau exact et fidèle » : maîtriser l’espace et administrer l’Empire colonial à travers les colonnes du tableau de recensement (Antilles, 1763-1804) par Fanny Malègue (INED & Centre d’études nord-américaines, EHESS)

Histoire des statistiques coloniales aux 19e et 20e siècles – pistes de recherches par Béatrice Touchelay (IRHiS, Université de Lille)

Statistiques médicales

Session présidée par
Marie Derrien (IRHiS, Université de Lille)

L’infirmité perçue, observée, examinée : listes nominatives du recensement et listes du tirage du recrutement (1851-1876) par Pauline Hervois (Cridup, Université Panthéon-Sorbonne & iPOPs, INED)


Auteur : Émilien Ruiz

Maître de conférences à l'Université de Lille (IRHiS, UMR CNRS 8529)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.